Fortuné CHEILAN
maire 1931 - 1944

 

 

 
aucune rue de VINON ne porte son nom


L’ HOMME (1)


Né à VINON le 2 juillet 1896.
Famille d’agriculteurs installés à VINON depuis plusieurs générations.

Certificat d’études primaires.

Incorporé le 10 mai 1915 au 2ème régiment d’Artillerie de montagne.
Campagne de France à partir d’août 1915.
Corps expéditionnaire sur le front italien.
Distinctions militaires : Croix de guerre – Médaille de Verdun –
Croix du combattant – Médaille interalliée –
Croix italienne de la bataille de Vittorio Vénéto.


Propriétaire exploitant d’un domaine de trente hectares sur Vinon.


Membre du Cercle de l’Union.
Membre de la section socialiste SFIO en 1923.


Elu conseiller municipal le 9 mai 1925 sur une liste d’union socialiste.
Réélu le 5 mai 1929.
Premier adjoint au maire en 1931.
Maire en 1931 après la démission du maire Antoine VIRGIL.



 
de gauche à droite :

assis : PEYRACHE Julien - GAUTHIER Gaston (adjoint) - CHEILAN Fortuné (maire) -
SAILLE Ernest - TASSY Louis .
debout : SAILLE Paul - GONTARD Edouard - MATHIEU Laurent - PARDIGON Gaston -
DELORME André - SAYE Fernand - SAYE Ernest.

*

Mobilisation sur place en 1939 au terrain d’aviation de Vinon.


Continue à exercer son mandat de maire.


Démissionne avec tout le conseil municipal le 19 août 1944.



****

PRINCIPALES REALISATIONS AU COURS DE SON MANDAT


Création et aménagement du terrain de sports sur une parcelle de terre appartenant à la commune.


Création du terrain d’aviation militaire où eurent lieu les manœuvres de 1937 grâce à l’appui du ministre de l’Air Guy LA CHAMBRE.


Raccordement de la route communale de VINON-SUR-VERDON à SAINT-JULIEN le MONTAGNIER nécessitant l’achat par la commune de terrains sur une distance de deux kilomètres.


Déviation de la traversée du village sur un parcours d'un kilomètre cinq cents occasionnant l’achat de terrains par la commune.


Création du corps de Sapeurs-Pompiers avec achat du premier matériel indispensable à son activité en participation avec le département.


Projet original d’adduction d’eau par gravité préparé en 1938 qui resta sans suite et auquel fut préférée la solution de pompage en 1960.


Dossier de créance, en litige depuis quatre vingts ans concernant le Syndicat des digues du Verdon et engageant les finances communales, résolu par un montage financier favorable à la commune ( 50% Etat – 30% Département – 20% Commune) à la grande satisfaction des vinonnais.



****

LES EVENEMENTS QUI ONT MARQUE LA VIE COMMUNALE

Nous en retiendrons deux :

LES JOURNEES TERRIBLES DES 14 – 15 & 16 JUIN 1944 (1 & 2)


Au premier chef lors de l’arrivée des colonnes allemandes le 14 juin, c’est sur le premier magistrat de la commune et sa famille que s’exercent des pressions physiques et morales pour obtenir des informations sur l’activité de la résistance locale.


Rien ne fut épargné à Fortuné CHEILAN lui-même, à son épouse, à sa fille, et à son fils François qui fut blessé par balle durant ces journées-là.


Avec courage et dignité Fortuné CHEILAN sut préserver sa famille et ses concitoyens.

****


LE BOMBARDEMENT DE VINON DU 15 – 16 AOUT 1944 (1 & 2)

Au moment du débarquement en Provence, l’aviation alliée a pour objectif
de détruire le pont de Vinon.

C’est le village qui est touché. On y dénombre 12 morts et 23 blessés.

Parmi celles-ci la sœur de Fortuné CHEILAN, sa nièce et sa petite-nièce.

Pour éviter d’autres pertes, il est décidé de miner le pont et de le faire sauter.

****


Fortuné CHEILAN a été président ou administrateur de nombreux organismes et syndicats professionnels agricoles tant locaux que départementaux.


****


Fortuné CHEILAN est décédé le 4 juin 1983.


****


Bibliographie :
(1)voir : Mémoires de F. Cheilan
(2)voir : Icare




 



 

 


 
 

Une création signée votre-hebergement.net