L'église oubliée

1932 - 1960
 

 
***

- recherche préliminaire avant monographie -

Les premières cartes postales éditées sur Vinon l'ont été en début du XXème siècle.
Les photographes avaient leurs habitudes
et souvent ils prenaient leurs clichés à partir des mêmes emplacements.
Sur l'une d'entre elles, ayant comme sujet le pont et le début de la route de TRANS,
il n'y a aucune construction visible au départ du village.
Sur une autre apparait une chapelle sur le côté droit de la dite route.
Aujourd'hui, en lieu et place de cette chapelle, existe un bâtiment d'allure moderne à un étage.

Nous recherchons des informations sur cet édifice religieux


Voici déjà des éléments de réponse :


 
col. A.DELORME
jusqu'en 1930, il n'y avait aucune construction en dehors du lavoir sur la route de Trans

*

pose de la première pierre le 2 août 1931
information non vérifiée

*

les étapes de la construction en images

avec les cartes postales mises aimablement à notre disposition par Alain DELORME.


 
col. A.DELORME
la construction est en cours en 1932

*

 
col. A. DELORME
une vue du côté est en 1933

*

 
col. A.DELORME
une vue du côté ouest en 1939

*

 
col. A.DELORME
une vue globale du côté sud en avril 1941

*

 
col. A.DELORME
et en 1956 elle avait la même apparence

*

**

Il convient maintenant
de faire connaissance avec celui qui a été le maître d'oeuvre de cet étonnant projet.

Au début des années trente,

l'abbé Henri IMBERT,

qui résidait à Vinon-sur-Verdon depuis 1926,
bien qu'éprouvé par une maladie récurrente
qui avait perturbé toute son existence sacerdotale,
et l'avait écarté ainsi de toute fonction officielle,
était hanté par des idées de zèle pastoral.

Comme partout où il a été en fonction,
ses initiatives revêtaient souvent un cachet tout spécial d'originalité.

Dans le dessein de rendre plus facile aux fidèles le chemin du sanctuaire,
il voulut bâtir une église à un emplacement plus accessible que l'église paroissiale
dominant le village que de nombreux fidèles avaient tendance à déserter.
Il choisit un terrain qui lui appartenait, non loin du Verdon, sur la route de Trans,
pour implanter son projet de

" l'Arche d'alliance "

Il se lança à corps perdu dans cette aventure, recherchant des soutiens partout
où il espérait en avoir et il ne ménagea pas sa peine ni ses moyens financiers propres.

La première pierre fut posée le 2 août 1931.

Les travaux débutèrent mais ils furent rapidement ralentis
à la fois par un manque de moyens financiers et aussi par la déteriorisation de sa santé.
Le père Imbert s'est éteint doucement dans la confiance en Dieu
à soixante neuf ans, le 14 octobre 1935.
Ses obsèques, qui furent solennelles, amenèrent autour de son cercueil
le clergé des doyennés de Rians, de Barjols, de Tavernes et de Gréoux.
Monsieur le maire de Vinon était aussi présent avec une grande partie de la population.

A ce moment, il ne manquait que le clocher à rajouter au corps du bâtiment
déjà couvert et complèté de son abside
pour que l'église fût achevée.

Les travaux en restèrent là.

L'idée d'un lieu de culte s'éloigna dans la perspective de la guerre qui approchait.
Il fut utilisé ponctuellement au gré des besoins communaux et même,
lors du passage de l'armée italienne à Vinon, comme dépôt militaire.

Au lendemain du conflit, il ne fut plus question de "lieu de culte" ... et les années passèrent. Finalement il fut mis en vente dans la fin des années cinquante.
 

Une création signée votre-hebergement.net