les fontaines

"Eici l'aigo es d'or"
 

 
VINON est encore riche de six fontaines.
dont l'écoulement est continu, sauf en hiver, pour risque de gel.

Quatre se trouvent sur la rive gauche, dans le village.
Le Hameau, sur la rive droite, en abrite deux.

et de :

Sept bornes-fontaines.
dont l'écoulement est lié au déclenchement du mécanisme d'ouverture.
Six se trouvent sur la rive gauche, dans le village.
Le Hameau, sur la rive droite, n'en a plus aucune.
Par contre, le long du VERDON, il en est une près du square Capriata d'Orba.

*

- les photos qui suivent ont été prises en hiver 2004 -

*




Commençons notre visite par le village :

Où sont donc les fontaines en pierre ?

Ne cherchez pas l'ancienne FONTAINE DU COURS, vous ne la trouverez plus
que sur d'anciennes cartes postales comme celle-ci :


 
photo Marion

n'ayant plus de moutons à abreuver, elle était devenue une gêne pour la circulation
et avait été fortement ébranlée par le bombardement de VINON en août 1944.
Donc elle a été démolie juste après la guerre et reconstruite là où est la nouvelle fontaine.


 

elle-même rénovée dans les années 1970/1980.


 

Planté au centre d'un bassin octogonal, le fût central surmonté d'un chapiteau
lui-même décoré d'une sphère de pierre en partie haute,



 

est perçé de deux canons à motif animal d'où s'écoule l'eau.

Reposons-nous un moment sur le banc de pierre semi-circulaire qui la borde
puis entamons la remontée de l'avenue de la Libération jusqu'à la place de l'Horloge.

*

Là, nous trouvons une petite fontaine en pierre


 

posée récemment en 2000 ou 2001.


 

Sur la partie supérieure, l'écusson de VINON est en bas-relief


 

tandis qu'un seul canon à motif de canard délivre l'eau.

*

De l'autre côté de la place, une plaque indique "rue de la Fontaine Vieille".
Nous avons préféré vous la décrire dans sa fonction de "lavoir"
même si elle reste la fontaine la plus ancienne du village.
Si vous ne la connaissez pas, allez donc la voir !

*

Continuons notre parcours par la rue Grande.
A l'angle de la rue des Fours, sur la gauche, devant l'ancienne boulangerie,
une petite fontaine en pierre surplombe la rue Grande


 

Un seul canon sortant d'un mascaron délivre l'eau.


 

En 2004, toutefois, l'écoulement de cette eau directement dans le caniveau pose problème.
Si l'ouvrage existe, il ne semble pas utilisé.

**

Quittons maintenant le village, traversons le pont et empruntons la route des Gorges.

A quelques centaines de mètres, sur la gauche, la FONTAINE DU HAMEAU
est l'ornement principal de cette placette.


 

Reconstruite en pierre, elle a pour origine l'ancienne "FONTAINE DES ABEILS"


 

sur une face, un canon qui sort d'un mascaron à tête de lion
délivre l'eau qui s'écoule dans une vasque


 

sur l'autre face, un autre canon qui sort également d'un mascaron à motif animal
libère l'eau qui se perd dans une vasque.

***

Revenons maintenant sur nos pas et allons nous garer, si nous sommes en voiture,
sur le parking récemment rénové des AIRES.
Au bout de la rue MIRABEAU découvrons l'abri où le puits du HAMEAU
alimentait, au départ, le quartier à l'aide d'une "noria".


 

S'il a été décoré d'un bac à fleurs de bonne facture,


 

il est toutefois décoiffé, même si sa structure est en bon état.


 

Fontaine ou "noria", la rénovation est en cours.

****

Continuons maintenant notre visite en recherchant les bornes-fontaines.

Même si VINON ne manque pas d'eau, ces bornes sont toutes alimentées par le réseau communal et si l'on peut dire " qu'ici l'eau est d'or ", on peut penser aussi que " le prix de l'eau est d'or " pour la commune " puisqu'elle la délivre gratuitement à tout ceux qui viennent ici déclencher
le mécanisme d'ouverture .

Elles sont toutes du même type que nous vous décrivons maintenant :


 

de marque "BAYARD", construites en fonte, elles résistent aux plus grands froids,


 

et délivrent leur eau grâce à un plateau tournant horizontal
actionné par un volant que vous apercevez dans la partie supérieure.

Dans le village, cinq ont été installées.
Vous trouverez la première, rue du Moulin tout près de l'avenue de la Libération.
Les autres sont disséminées dans les rues du village:
une rue des Marseillaises entre la tour de l'horloge et non loin de l'église,
une autre à l'angle de la rue des Fours et de la montée de l'Horloge,
une à la patte d'oie de la rue André Arbaud et du départ de l'ancienne route d'Aix
et la dernière dans l'enceinte du nouveau cimetière.

Depuis le mois de janvier 2005, une fontaine Bayard a remplacé le lave-main au niveau du canal sur le Cours, et en voici la photo :


 

S'il n'y en a plus dans le Hameau proprement dit, une borne vient d'être posée
dans l'enceinte du square Capriata d'Orba, aire de jeux et de loisirs, au bord du VERDON.

**

CONCLUSION

Puisque nous avons commençé par la maxime
" eici l'aigo es d'or "
c'est avec elle que nous terminerons cette visite.

Ne pensez-vous pas que c'était ce que pouvaient se dire, d'un ton dépité, les agriculteurs
dont les champs étaient situés dans "les écarts" là où ni l'eau du Canal de PONTOISE
ni celle de MALAURIE n'arrivait et, a contrario, d'un air réjoui, ceux qui en bénéficaient.

Pour les habitants du village, une fontaine était une bénédiction.
Depuis, le progrès a amené l'eau courante dans chaque habitation
et les fontaines ont plutôt tendance à disparaitre
ou à ne rester en place que pour le plaisir des yeux.
Les riverains ne voient plus en elles la qualité de l'eau fraîche et sa disponibilité
mais uniquement les désagréments qu'elles apportent.

*

Existe-t-il encore à VINON un " fontainier " communal
se promenant avec sa clé en fonte à la main
pour régler le débit de l'eau dans ces installations ?

Oui.

C'est encore sous cette appellation qu'il a été embauché en 1983.
Même si aujourd'hui il ne se promène plus avec sa clé sur l'épaule et si ses compétences
ont été élargies, il continue à gérer la qualité et la bonne répartition de l'eau sur VINON.

****

 

Une création signée votre-hebergement.net